Andro Wekua

Untitled, 2010–2011

© Collection FRAC Nord-Pas de Calais, Dunkerque, © D.R

Mannequin de cire et structure aluminium et bois

118 × 83 × 57 cm  (statue)

Français

ATELIER INTERGÉNÉRATIONNEL : « CRÉEZ VOTRE LIT DE RÊVE »


CRÉEZ VOTRE LIT DE RÊVE

25.03.18 – 25.02.18, à 14h30


En écho à l’exposition de Florence Doléac et grâce à toutes les fournitures mises à votre disposition, vos influences artistiques et culturelles, créez votre propre lit de rêve.

À réaliser en solo ou en famille pour un moment partagé de complicité créative

 

 

Ouvert à tous de 7 à 77 ans
Inscription : reservations@ fracgrandlarge-hdf.fr

 


 

 

Depuis plus de vingt ans, l’artiste et designer Florence Doléac produit des objets généralement fonctionnels, souvent inutiles et parfois fugaces. Une table perforée, des assises alanguies et des luminaires masqués, insufflent un air fantastique dans l’univers domestique.

 

Pour sa première exposition rétrospective, Florence Doléac nous invite à cheminer entre ses œuvres, à aiguiser nos capacités d’observation ou à expérimenter des états flottants. D’abord active au sein du groupe RADI Designers (de 1992 à 2003), Florence Doléac est sortie des contraintes liées à la production industrielle en développant une activité d’enseignement, notamment à l’École nationale des Arts Décoratifs de Paris. Après une première collaboration avec un laboratoire de recherche médicale sur des sols de stimulation plantaire, elle a ensuite travaillé avec des spécialistes de tous bords, scientifiques ou artisans, dont les échanges lui ont permis de développer son esthétique à la fois brute, synthétique et fantaisiste. Usant de la citation et du détournement d’objets, Florence Doléac bricole dans son atelier des propositions en mode mineur. Elle explore les possibilités de transformer des matériaux industriels et leur recyclage, s’intéresse aux savoir-faire traditionnels (céramiques de Vallauris, tapisserie du Kirghizstan…) et négocie, pour chaque pièce, l’invention de formes nouvelles ou la non-intervention volontaire.

 

Inspirée par les sciences cognitives, l’ethnopsychiatrie ou encore le shamanisme, Florence Doléac révèle un intérêt persistant pour les formes molles et les postures régressives. Recourant à l’exagération enfantine et à l’humour parfois grotesque, elle piège nos gestes quotidiens autant que nos rites sociaux et distribue ses œuvres comme autant de mirages.