Andro Wekua

Untitled, 2010–2011

© Collection FRAC Nord-Pas de Calais, Dunkerque, © D.R

Mannequin de cire et structure aluminium et bois

118 × 83 × 57 cm  (statue)

Français

HARMONIES


Église Sainte-Barbe de Bruay-la-Buissière

11.04.17 – 23.04.17, de 14h à 18h

Vernissage le mardi 11 avril à 18h

Bruay-la-Buissière


Dans cet édifice du patrimoine bruaysien dédié à la sainte patronne des mineurs, les œuvres de Dennis Oppenheim et Ângela Ferreira évoquent le passé de cette industrie.

 

À travers des formes qui rappellent l’architecture, mais aussi à travers la musique, les deux artistes explorent deux visions de la création : l’industrie en est tantôt la source, tantôt l’allégorie.

Ângela Ferreira se plonge dans les archives des mines de Douchy-les-Mines pour faire émerger l’importance des Harmonies comme héritage et patrimoine culturel vivant, tandis que Dennis Oppenheim, à la fin des années 1970, imagine des machines cacophoniques dont il compare l’activité à celle de la pensée. Ces Tune Towers ont été créés en 1979, à l’époque où l’artiste entame la réalisation de toute une série d’oeuvres appelées « factories » -usines-. Les sculptures de cette série ressemblent à des machines ou des éléments d’un paysage industriel, en raison de leurs formes et des matériaux utilisés, mais aussi des objets récupérés comme les poulies, les turbines, les moteurs. Ces sculptures ne sont pas immobiles, bien souvent elles se meuvent, produisent une action.

 

Les Tune Towers peuvent être « activées » par le visiteur en appuyant sur une pédale. Celle-ci déclenche les boîtes de musiques situées en haut des tours. Le fait qu’elles se mettent en marche toutes en même temps créé une cacophonie sonore. Il devient difficile de distinguer les différentes mélodies jouées. Cette cacophonie rappelle aussi bien le brouhaha des machines en fonctionnement dans une usine que celui qui se produit parfois dans notre tête lorsque trop de pensées s’y bousculent, lorsque les idées se mêlent. C’est ainsi pour l’artiste une métaphore, un moyen d’illustrer le processus créatif.

 

« Les machines sont des mécanismes qui peuvent très bien servir de métaphore à la pensée. A l’aide de ces systèmes industriels et mécaniques…j’ai senti que je pouvais objectiver les mécanismes de la pensée. » Dennis Oppenheim, Retrospective, p.62

 

En partenariat avec Bruay-la-Buissière Initiative et la Ville de Bruay-la-Buissière, le Frac Nord-Pas de Calais expose à la Chapelle Sainte Barbe les œuvres de sa collection.


 

Conférence d’art “Délit d’initié : initiation à l’art contemporain à travers la collection du Frac Nord-Pas de Calais” par Arnaud Dejeammes
Jeudi 6 avril 2017 à 18h30
Cinéma Les Étoiles — Entrée gratuite


 

Chapelle Sainte-Barbe
Rue Charles Marlard (derrière l’Hôtel de Ville)
Bruay-la-Buissière
Horaires: tous les jours de 14h à 18h.