Andro Wekua

Untitled, 2010–2011

© Collection FRAC Nord-Pas de Calais, Dunkerque, © D.R

Mannequin de cire et structure aluminium et bois

118 × 83 × 57 cm  (statue)

Français

WAAO — CENTRE D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME (LILLE)


Exposition à partir de la collection du Frac Nord-Pas de Calais

16.05.17 – 31.07.17

à Lille


NIMP 15
Exposition à partir de la collection du Frac Nord-Pas de Calais

 

Artistes : Yto BARRADA, Walead BESHTY, Claire FONTAINE, Aurélie GODARD, Catherine RANNOU, Allan SEKULA

 

Commissaires : Keren Detton et Catherine Rannou

 

Le bâtiment du Frac Nord-Pas de Calais, conçu par les architectes Lacaton & Vassal à Dunkerque et inauguré en 2013, double l’ancienne Halle de préfabrication de navire (AP2) des Anciens Chantiers de France. Il abrite, tel un cargo, plus de 1500 œuvres d’art et de design conservées dans des caisses et prêtes à être diffusées en région. Cette activité de stockage et de manutention, qui demeure cachée au visiteur, occupe près de la moitié des espaces et entre en écho avec le trafic maritime particulièrement dense et réglementé de la mer du Nord.

 

L’exposition “NIMP 15” pensée pour la Maison de l’architecture et de la ville de Lille, s’intéresse aux caisses qui conditionnent le transport maritime. Elle est conçue à partir des œuvres de la collection du Frac Nord-Pas de Calais et de celles de Catherine Rannou, invitée à collaborer à ce projet à la suite de sa résidence au Frac. Cette exposition fait écho à l’activité-même du Frac, en montrant la manière dont les œuvres circulent, avec leurs contraintes matérielles et administratives. Le titre choisi reprend une norme internationale destinée aux emballages en bois pour prévenir la dissémination d’organismes nuisibles. Cette norme qui s’étend avec la mondialisation des échanges, apparaît comme un symptôme d’une société en proie à l’inflation des contraintes juridiques. Une normalisation qui s’applique aussi dans le domaine de la construction et encombre bien souvent les architectes. Pourtant, les œuvres d’Aurélie Godard et Catherine Rannou nous montrent comment la « caisse bois », répondant à ces normes, est le point de départ d’architectures hors normes : maquettes de bâtiments modernistes fictifs, fruits du souvenir et de l’imaginaire, ou auto-constructions et extensions de logements sociaux réalisées à partir d’une décharge à Igloolik.

 

Les rebus des échanges globalisés deviennent bibliothèque de matériaux de construction. La caisse de transport, souvent citée par les artistes, apparaît comme un objet de métamorphoses, instable et poétique. Mais le conditionnement des denrées est également évoqué pour dénoncer les normes du travail et les corolaires écologiques du trafic maritime. S’appuyant sur les travaux de sept artistes, l’exposition interroge les effets de la libre circulation des biens et de l’information. Et la manière dont l’art peut donner corps à ces flux.

 


 

Informations
Catherine Rannou était en résidence au Frac Nord-Pas de Calais d’octobre à décembre 2016.

Exposition monographique de Catherine Rannou : “L’Agence Internationale, Anne, Jean-Philippe et Richard” du 28 janvier au 9 avril 2017 au Frac Nord-Pas de Calais à Dunkerque.


 

Plus d’infos : www.mav-npdc.com