Andro Wekua

Untitled, 2010–2011

© Collection FRAC Nord-Pas de Calais, Dunkerque, © D.R

Mannequin de cire et structure aluminium et bois

118 × 83 × 57 cm  (statue)

Français

RAINBOW RANCH HAND
Julien Saudubray


Vernissage le samedi 3 décembre à 17h

03.12.16 – 31.12.16

Frac Nord-Pas de Calais


À l’invitation de la Galerie Robespierre de Grande-Synthe et du Frac Nord-Pas de Calais, l’exposition de Julien Saudubray présentée à la fois aux 1e et 3e étages aborde la question de la couleur dans l’histoire de l’art. L’exposition fait ainsi écho au projet « Couleurs ! » initié par la Galerie Robespierre en 2015 et dont le second volet sera présenté du 27 janvier au 16 mars 2017.

 

Point de départ de l’exposition, le titre s’inspire de l’opération militaire menée par les États-Unis au cours de la guerre du Viêt Nam « Ranch Hand ». Il s’agissait du nom de code donné aux pulvérisions de désherbants sur la campagne vietnamienne, dans le but de priver la population de quoi se nourrir et s’abriter. Cette opération s’est largement inspirée de l’usage de l’ « Agent Orange » par l’armée britannique en Malaisie une décennie auparavant. Les composants de cet herbicide, nommé « Rainbow Herbicide », se présentent comme un arc-en-ciel : l’agent orange, bien entendu, ainsi que l’agent rose, l’agent pourpre, l’agent bleu, l’agent vert et l’agent blanc. Ces agents, produits en grande partie par les géants de l’agrochimie américaine Montsanto et Dow Chemicals, ont dévasté la population. Révélant l’importance de la couleur dans nos systèmes de classification comme dans notre imaginaire, l’agent orange doit son nom à rien d’autre que la bande orange peint sur le contenant du produit.

Julien Saudubray confronte ici son propre travail au tableau Gris (1976) du peintre allemand Gerhard Richter. Ce chef-d’œuvre de la collection du Frac Nord-Pas de Calais, est le point d’ancrage d’une installation qui, selon l’artiste, se présente « comme une entité proliférante, opérant, à l’instar des multiples métamorphoses de la couleur, comme une forme instable, voire virale ». L’allusion militaire est un thème qui revient dans son travail – on la retrouve notamment dans le diptyque Camouflage (2014), deux vestes peintes à l’huile sur fond de motif guerrier, pour n’en nommer qu’un exemple.

 

L’artiste a choisi de travailler avec les habitants lors des ateliers au Frac et à l’école d’arts plastiques Constant Permeke de Grande-Synthe. Il a également invité des artistes dont certains de l’association Fructôse à collaborer à cette exposition. Ce travail mené en amont a permis à l’artiste d’enrichir les images projetées dans la salle cinéma, ainsi que des objets présentés dans le Salon au premier étage du Frac.

 

Julien Saudubray est né en 1985 à Paris. Il est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et de l’École supérieure des beaux-arts d’Angers. En 2011, il a bénéficié d’une bourse d’échange pour étudier à l’Art Institute de Chicago. Julien Saudubray est lauréat du prix Watch This Space 2015, du réseau 50° nord. Il co-dirige depuis 2014 avec Anastasia Bay l’Artist-Run-Space Clovis XV à Bruxelles.